mercredi 15 janvier 2014

Pura vida!

Trève d'avicourse pour une semaine, je suis présentement à l'hôtel Punta Leona, au Costa Rica... Il s'agit de mon deuxième séjour dans ce magnifique pays. En 2000-2001, c'était dans le cadre d'un cours universitaire avec 23 autres collègues-étudiants (ma série d'articles sur ce premier voyage). Cette fois, il s'agit de vacances avec toute la petite famille!

Nous avons choisi cet endroit puisqu'il me permettait de m'amuser amplement avec les oiseaux (la liste officielle de l'hôtel compte 344 espèces) tout en profitant de la plage avec les enfants... et peut-être leur faire connaître les merveilles de la faune tropicale (singes, coatis, etc.).

J'essaierai donc au courant des prochains jours de publier de l'information pertinente pour quiconque veut venir visiter cet endroit magnifique, en particulier ceux qui comme moi tentent de conjuguer ornithologie et vacances familiales...

Nous sommes donc arrivés hier soir. Atterrissage à l'aéroport de San Jose vers 20 h 40, suivi de 1¼ heure d'autobus. L'hôtel Punta Leona est situé en bordure du golfe de Nicoya, à environ 80 km au sud-ouest de l'aéroport de San Jose.



Nous logeons dans les chambres Selvamar, plutôt petites mais tout de même très confortables. Elles sont situées en plein cœur de la forêt tropicale. L'observation des oiseaux et de la faune en général débute dès qu'on ouvre la porte de la chambre.

Le Troglodyte à nuque rousse (Rufous-napped Wren) est l'une des espèces
les plus abondantes sur la propriété de l'hôtel. Plusieurs couples nichent tout
près de notre chambre.
Une belle surprise que cette Paruline à calotte rousse (Rufous-capped Warbler),
elle aussi observée à quelques pas de notre unité.

Au niveau de la nourriture, c'est vraiment génial! Jusqu'à présent, mon expérience des touts-inclus ne se limite qu'à Cuba. Aucune comparaison possible... La nourriture est bien meilleure, mais ce que nous apprécions surtout, c'est qu'on nous sert des plats locaux! À Cuba, les hôtels nous offrent ce que j'appelle des « buffets internationaux », où on peut manger pratiquement tout, sauf des plats locaux. Ici, le gallo pinto (plat de riz et de haricots noirs) est à l'honneur, tout comme les bananes plantains.

L'hôtel compte un buffet (situé à proximité des chambres) ainsi que deux restaurants. Lors des repas, il faut bien surveiller son assiette puisque les voleurs sont nombreux :

J'ai passé la matinée à chercher cet oiseau, le Motmot houtouc (Blue-crowned
Motmot), mais finalement, c'est au buffet qu'il a décidé de venir nous montrer
ses belles couleurs. Ne vous fiez toutefois pas aux apparences. Dès que vous
aurez le dos tourné, il viendra voler les fruits dans votre assiette...
Et voilà le roi des voleurs! Une douzaine de Capucins moines (White-headed
Capuchin) fréquentent les environs du buffet et si vous ne portez pas
attention à votre assiette, ne se gêneront pas pour se faire un petit snack...

Le reste de la journée a permis de se familiariser avec les différents secteurs de l'hôtel (piscines, playa Mantas, la volière à papillons, etc.) et évidemment d'ajouter quelques espèces à ma liste.

Le Pigeon à bec rouge (Red-billed Pigeon). Même les pigeons costariciens
ont un petit quelque chose comparativement aux nôtres...
La Frégate superbe (Magnificent Frigatebird), très abondante en bordure
de la mer.
Le Tyran quiquivi (Great Kiskadee), probablement l'oiseau le plus commun
sur la propriété de l'hôtel.