mardi 14 janvier 2014

Bilan de mi-avicourse

Nous serons demain le 15 janvier, ce qui signifie que nous aurons atteint la moitié de la période de 3 mois de l'avicourse d'hiver. Malgré le temps des fêtes, je n'ai ajouté que quatre espèces depuis mon dernier message, soit :

  • Bruant hudsonien : au domaine St-Paul;
  • Petit-duc maculé : dans un des nichoirs à Canard branchu, au Domaine St-Paul;
  • Bruant fauve : l'oiseau se tient aux mangeoires du Jardin botanique situées tout près du stationnement de la rue Sherbrooke;
  • Faucon pèlerin : un individu posé sur la façade de l'hôpital Louis-H.-Lafontaine. Ça fait maintenant au moins deux hivers qu'un couple ait adopté cette façade pour passer la nuit.

Bruant fauve observé au Jardin botanique le 9 janvier 2014.

J'ai donc réussi à atteindre le seuil de 50 espèces observées à Montréal depuis le début de l'hiver (1er décembre). Voici la liste des espèces que je peux encore observer d'ici au 28 février :

  • Arlequin plongeur : belvédère de Verdun ou rivière des Mille-Îles;
  • Dindon sauvage : île aux Hérons;
  • Pygargue à tête blanche : île aux Hérons;
  • Buse à queue rousse : aéroport de Dorval;
  • Buse pattue : aéroport de Dorval ou campus McDonald (vraiment peu abondante cet hiver);
  • Goéland bourgmestre : rivière des Mille-Îles;
  • Grand-duc d'Amérique : arboretum Morgan;
  • Chouette rayée : parc-nature du Boisé-de-l'Île-Bizard (peu de mentions cet hiver...);
  • Pic à ventre roux : arboretum Morgan;
  • Faucon émerillon : hôpital Louis-H.-Lafontaine;
  • Pie-grièche grise : parc-nature du Cap-Saint-Jacques, campus McDonald, etc.;
  • Grand Corbeau : pas mal n'importe où sur l'île...;
  • Alouette hausse-col : aéroport de Dorval?;
  • Sittelle à poitrine rousse : Jardin botanique ou arboretum Morgan;
  • Troglodyte de Caroline : quartiers résidentiels de Pointe-Claire, Beaconsfield, etc;
  • Moqueur polyglotte : île des Soeurs, Technoparc, etc.
Je pourrais aussi ajouter à cette liste l'Épervier brun et le Hibou des marais, mais j'ai moins confiance de pouvoir observer ces deux espèces. L'Épervier brun est beaucoup moins abondant qu'auparavant, et contrairement à son cousin "de Cooper", il semble être moins fidèle à un site d'observation. Quant au Hibou des marais, il me faudrait trouver un endroit pour pouvoir "scanner" l'île aux Fermiers. Mais encore là, l'espèce n'y a pas encore été observée cet hiver.

Ceci étant dit, il me reste encore passablement de travail dans le prochain 1½ mois pour atteindre mon objectif de 60 espèces!