samedi 18 janvier 2014

Changement d'ambiance

Contrairement à certains resorts, Punta Leona n'accueille pas uniquement des touristes. Comme je l'ai mentionné plus tôt, nous sommes situés à environ 90 minutes de San Jose. Ça demeure donc une destination de choix pour les citadins costariciens qui veulent s'évader durant la fin de semaine et relaxer au bord de la plage. Déjà hier soir, nous avons remarqué qu'il y avait un peu plus de monde dans les différents restaurants, à la piscine, etc. Mais aujourd'hui, l'ambiance est vraiment familiale, en particulier à la plage.

Antoine et Xavier à la plage.

Revenons aux oiseaux...

Après deux randonnées matinales avec le guide-naturaliste Alex, j'ai décidé ce matin de partir tout seul de mon côté et d'explorer de nouveaux habitats. Sur la carte ci-dessous, j'ai illustré en orange le trajet habituel emprunté lors des randonnées matinales. Celui-ci part de la réception, fait une boucle en passant par la plage, puis termine toujours au grand kapokier de 400 ans (icône turquoise).

 

À la place, je suis parti de ma chambre (icône jaune), emprunté la route principale qui mène vers la barrière (rouge) avec l'objectif de faire le sentier Gigantes (entrée indiquée avec l'icône turquoise). Je me suis effectivement rendu jusqu'au sentier Gigantes, mais après environ 200 mètres, j'ai rebroussé chemin. La forêt y est tellement dense qu'il est pratiquement impossible d'y observer quoi que ce soit.

Forêt dense bordant le sentier Gigantes.

Voici toutefois quelques espèces rencontrées en faisant l'aller-retour sur la route principale.

Couple de Aras rouges (Scarlet Macaw) au nid.
Pénélope panachée (Crested Guan).
Trogon pattu (Gartered Trogon) femelle, un des beaux oiseaux du voyage!
Geai enfumé (Brown Jay).

En plus de celles-ci, j'ai pu ajouter à ma liste l'Amazone poudrée (Mealy Parrot; vous pouvez entendre son cri que j'ai enregistré en cliquant ici), le Troglodyte des ruisseaux (Riverside Wren), le Saltator des grands-bois (Buff-throated Saltator), et le Tohi à bec orange (Orange-billed Sparrow).

Mon retour coïncide avec la fin de la randonnée matinale au pied du grand kapokier. Alex me fait de grands signes pour que je vienne les rejoindre. Un Pic ouentou (Lineated Woodpecker) se trouve au sommet :

Le Pic ouentou ressemble beaucoup à notre Grand Pic.
Peu après le déjeuner, Alex réussit à nous montrer un  Pic à bec
clair (Pale-billed Woodpecker)...
...ainsi qu'un Tityre à tête noire (Black-crowned Tityra).

Le reste de la journée est passé à la plage avec les enfants, en compagnie des aras et des frégates.

Il est difficile d'imaginer une telle splendeur lorsqu'on observe ces oiseaux
en cage, sans qu'ils ne puissent voler.
Les aras aiment bien les arbres situés en bordure de la plage et des piscines.
Frégate superbe (Magnificent Frigatebird). Le pirate des mers...