dimanche 6 avril 2014

Byenveni nan Ayiti!

C'est en juillet dernier que j'ai pris connaissance du projet de Michel Asselin et de la Collaboration Québec-Haïti, ayant pour objectif d'aider les Haïtiens à développer l'écotourisme, en particulier le tourisme ornithologique. On se rappellera que le pays traîne depuis trop longtemps une mauvaise réputation au niveau de la sécurité, en plus d'avoir été dévasté en 2010 par un violent tremblement de terre au triste bilan de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abris.

Après quelques hésitations, notamment à cause de la logistique familiale, j'ai finalement décidé de joindre le groupe formé de Michel Asselin, Pierre Beaulé et Robert Dion, tous trois membres du Club d'ornithologie du Haut-Richelieu. Dans les 10 prochains jours, nous allons sillonner le sud du pays afin de visiter les meilleurs sites d'observation et évaluer la possibilité d'y organiser éventuellement un circuit ornithologique régulier. De plus, lors de notre passage dans la région de Labrousse, nous allons initier quelques jeunes Haïtiens aux plaisirs du loisir ornithologique.

Je dresserai dans les prochains jours un compte-rendu quotidien de cette aventure.

Jour 1

Cette première journée donc a essentiellement été consacrée au transport (départ de Montréal vers 6h10, escale à Miami, puis arrivée à Port-au-Prince vers 13h55), ainsi qu'à la rencontre des gens avec qui nous vivrons cette expérience. Notre quatuor sera accompagné de :

  • Maxon Fildor, guide-ornithologique de la Société Audubon Haïti;
  • Jashua Guilbaud, guide-accompagnateur de Bousol Ayiti;
  • Figaro Delouis, chauffeur;
  • Un autre chauffeur que nous rencontrerons demain.

De plus, toute la logistique sera entre les mains de Rachelle et Valéry Étienne, de l'agence Bousol Ayiti.

On débute demain pour de bon, avec l'exploration du Trou-Caïman et du Parc naturel Quisqueya.

Vue de Port-au-Prince, depuis l'Observatoire de Boutillier.