lundi 18 mai 2015

Bilan des Iris matures 2015

C'est à 18 h 00 samedi soir que nous avons terminé notre Grand Défi à la tour d'observation du Parc national des Îles-de-Boucherville. Notre objectif était d'observer 80 espèces, ce qui est la moyenne du nombre d'espèces lors des trois premières éditions. Comme le règlement le permet cette année, nous avions décidé de relever le défi une semaine plus tard que lors des éditions précédentes afin d'espérer profiter d'une plus grande diversité de migrateurs. Mais cette décision impliquait aussi qu'il faudrait composer avec une végétation plus fournie...

Et peut-être aussi un peu moins d'eau. Le marais qui s'étend entre notre poste d'observation et les battures Tailhandier était beaucoup plus asséché qu'habituellement. Ce qui voulait dire qu'il serait un peu plus difficile de trouver limicoles et autres oiseaux aquatiques.

L'édition 2015 des Iris matures : Michel Préville, Jean-Sébastien Guénette,
Denis Henri et Pierre Verville.
Les années se suivent mais ne se ressemblent pas... L'an dernier, tout le marais
était inondé jusqu'à la tour.

Notre quête d'espèces a connu un bon départ vendredi soir, avec 44 espèces, soit 12 espèces d'avance sur l'année précédente. Le fait saillant de cette première portion de l'aventure fut sans aucun doute la soixantaine de Bernaches cravants loin en vol en direction de Pointe-aux-Trembles.

Le Moqueur chat est un ajout facile à notre liste puisqu'il niche tout près de
notre site d'observation. 
La Bernache du Canada, une autre espèce facilement observable lors du
Grand Défi,

L'espoir de battre notre record de 81 espèces était donc très grand! Malheureusement, une matinée très calme, des oiseaux très discrets (sauf pour le merle, la Paruline jaune et l'Oriole de Baltimore), et une végétation un peu plus dense nous ont rendu la tâche très difficile!  À compter de 4 h 00 samedi matin, les espèces se sont ajoutées au compte-goutte à notre liste. Nous avons donc terminé notre Grand Défi avec un total de 80 espèces, ce qui correspondait tout de même à l'objectif que nous nous étions fixés, et quand même à une seule espèce de notre record d'équipe.

Les trois dernières espèces observées, et qui auront généré des soupirs de soulagement (et des «enfin!»), sont la Mésange à tête noire (#78), la Sterne caspienne (#79) ainsi qu'un groupe d'Hirondelles à front blanc (#80).

La Mésange à tête noire n'est pas une espèce «facile» pendant notre Grand Défi,
mais celle-ci se sera fait attendre longtemps...
Cette Sterne caspienne aura créé beaucoup d'excitation sur la tour d'observation
du Parc national des Îles-de-Boucherville.

Avec des résultats de 81 (2012), 80 (2013), 79 (2014), 80 (2015), on peut donc dire que nous avons une certaine constance au sein de notre équipe! Mais encore cette année, avec un peu de chance plusieurs espèces « faciles », que nous avions eu lors des éditions précédentes (p. ex. Grand Harle, Héron vert, Pigeon biset, Tyran huppé, Sittelle à poitrine blanche, Grive solitaire, Jaseur d'Amérique, Cardinal à poitrine rose, Paruline à gorge noire, Junco ardoisé, Vacher à tête brune), auraient pu faire grimper notre total à plus de 100 espèces.


Cette année était particulière puisqu'une équipe de tournage est restée avec nous pendant toute la durée du Grand Défi. Notre « aventure » devrait donc être immortalisée dans le cadre d'un épisode de la très attendue série Fou des oiseaux, qui sera en ondes sur la chaîne UNIS, à compter de septembre 2015.

Pour terminer, je remercie toutes les personnes qui nous ont encouragé en faisant un don. Nous avons amassé jusqu'à maintenant plus de 2 000 $ pour la protection des oiseaux. Mais il n'est pas trop tard puisque vous avez encore quelques jours pour faire un don sur la page des Iris matures.

Les listes eBird complètes :


Notre site d'observation.
Nous avons reçu beaucoup de visiteurs durant la journée du samedi.
L'omniprésente Paruline jaune.
Cette femelle Merle d'Amérique ayant fait son nid au pied de la tour d'observation,
elle devait être contente de nous voir partir samedi soir.
Après la Paruline jaune, l'Oriole de Baltimore était l'espèce la plus active
autour de notre site d'observation.
Un Bihoreau gris posé dans le marais.
Ce Bruant de Lincoln a été photographié à l'extérieur de notre site d'observation.
Heureusement, il est passé quelques instants plus tard tout près de la tour, nous
permettant de l'ajouter à la liste.
Ce jeune Pygargue à tête blanche aura fait un passage remarqué, alors que
plusieurs visiteurs étaient présents sur la tour d'observation.