jeudi 24 août 2000

Un lifer dur à voir...

J'ai finalement réussi, hier, à VOIR une espèce d'oiseau que j'aurais pu facilement observer durant tout mon été... il s'agit de la Mésange à tête brune. J'ai passé presque tout mon été dans des habitats propices à sa nidification. Premièrement, j'ai passé plus de 8 semaines aux abords du parc du Mont-Tremblant, dans la région de Saint-Michel-des-Saints. J'ai entendu cette fameuse mésange plusieurs fois durant ce séjour, sans jamais pouvoir faire d'observation visuelle (pourquoi faut-elle qu'elle se tienne toujours dans les peuplements denses de conifères...). La même chose s'est produite quand je suis allé dans le parc de Frontenac. La même chose aurait bien pu se reproduire cette semaine dans le Bas Saint-Laurent. J'ai fait un séjour de 4 semaines dans le seul club privé de pêche au Québec, entre Trois-Pistoles et Rimouski. Durant les deux premières journées, j'ai entendu souvent la Mésange à tête brune sans jamais pouvoir la voir. Mais hier, j'ai finalement réussi à l'observer (et très bien en plus), alors qu'elle pénétrait dans une cavité dans un arbre mort sur le bord du lac où je pêchais.

Parmi les autres observations : Balbuzard pêcheur, Épervier brun, Goéland à bec cerclé, Colibri à gorge rubis, Martin-pêcheur d'Amérique, Pic mineur, Pic chevelu, Viréo à tête bleue (nourrissant des jeunes dans un nid!), Viréo aux yeux rouges, Geai bleu, Grand Corbeau (il s'est même perché à quelques pieds de notre voiture, c'est immense!), Mésange à tête noire, Mésange à tête brune, Sittelle à poitrine rousse, Roitelet à couronne dorée, Merle d'Amérique, Jaseur d'Amérique, Paruline à joues grises, Paruline à tête cendrée, Paruline à croupion jaune, Bruant à gorge blanche, Quiscale bronzé, Bec-croisé bifascié (mais que se passe-t-il cette année, il y en a partout!).