mercredi 14 janvier 2015

Emblème aviaire «canadian»

Depuis quelques jours, le magazine Canadian Geographic, tient des consultations afin de déterminer l'emblème aviaire du Canada (National Bird Project). L'objectif ultime est même de faire adopter officiellement l'espèce choisie comme emblème national à temps pour le 150e anniversaire de la Confédération (1er juillet 2017). Plusieurs d'entre vous pensez probablement que le Plongeon huard portait déjà ce titre au même titre que l'érable ou le castor, mais non, le Canada n'a encore jamais désigné officiellement une espèce d'oiseau comme emblème national. Voici le classement provisoire de cette consultation en date d'aujourd'hui :
  1. Plongeon huard (495 votes)
  2. Harfang des neiges (309 votes)
  3. Bernache du Canada (154 votes)
  4. Mésange à tête noire (128 votes)
  5. Grand Héron (92 votes)
  6. Grand Corbeau (68 votes)
  7. Mésangeai du Canada (66 votes)
  8. Colibri à gorge rubis (61 votes)
  9. Grand Pic (60 votes)
  10. Macareux moine (55 votes)
  11. Geai bleu (45 votes)
  12. Tétras du Canada (41 votes)

L'idée est intéressante de tenir ces consultations, et ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'une organisation tente le coup. En 2010, la Canadian Raptor Conservancy avait entamé de telles démarches qui ne se sont finalement jamais conclues. Malheureusement, la présente consultation comporte plusieurs lacunes et risque donc aussi de ne jamais aboutir...

Premièrement, il est toujours décevant, pour ne pas dire frustrant, que les consultations pour désigner l'emblème d'un pays supposément bilingue se tiennent uniquement en anglais. Ce fut aussi le cas avec la pétition de la Canadian Raptor Conservancy. En espérant que les responsables de cette consultation corrigeront rapidement le tir et/ou que les regroupements d'ornithologues francophones du Québec, des Maritimes et d'ailleurs feront sentir leur désapprobation.

Deuxièmement, avant de lancer une telle consultation, il semble que les organisateurs auraient dû mettre en place un minimum de critères afin de guider les ornithologues au  moment de voter. À ce niveau, l'initiative de la Canadian Raptor Conservancy avait au moins mis de l'avant quelques critères de base. Voici ce qui me semble aurait dû guider le choix d'une espèce d'oiseau comme emblème aviaire, et aurait dû être déterminé avant de consulter la population :

  • Exclusion des emblèmes provinciaux. Il serait très étonnant que le Canada adopte comme emblème une espèce déjà choisie par l'une de ses provinces. Ceci excluerait donc du top 12 le Plongeon huard (Ontario), le Harfang des neiges (Québec), la Mésange à tête noire (Nouveau-Brunswick), le Grand Corbeau (Yukon), le Macareux moine (Terre-Neuve-et-Labrador), et le Geai bleu (Île-du-Prince-Édouard).
  • Espèce résidente. Situé en zone tempérée, le Canada est caractérisé par ses quatre saisons. Notre emblème devrait donc idéalement être représentatif de cette réalité en affrontant les rigueurs de l'hiver, comme nous. De désigner une espèce qui fuit l'hiver pour se réfugier plus au Sud me paraîtrait plutôt insensé. C'est le cas notamment de la Bernache du Canada, du Grand Héron du Colibri à gorge rubis.
  • Aire de répartition à l'échelle canadienne. Idéalement, l'espèce désignée comme emblème devrait pouvoir s'observer presque partout au Canada. Évidemment, le Canada couvre un très vaste territoire. Mais je ne suis quand même pas certain que les Canadiens vivant à l'ouest du Québec se reconnaîtront dans le Macareux moine.
  • Espèce dont les populations se retrouvent surtout au Canada. Pour bon nombre de personnes, il peut s'agir du critère le moins important, mais personnellement, tant qu'à choisir un emblème, je choisirais une espèce qui me fait tout de suite penser au Canada. Désolé, mais mis à part le fait d'avoir «Canada» dans son nom, la Bernache du Canada me fait autant penser aux États-Unis qu'au Canada (voir aire de répartition). C'est encore pire pour les espèces qu'on retrouve aussi en Europe ou en Asie (p. ex. Harfang des neiges, Grand Corbeau). À l'inverse, les deux espèces qui répondent le mieux à ce critère sont le Mésangeai du Canada et le Tétras du Canada. Mis à part l'Alaska et quelques autres états américains, le Canada abrite une bonne partie de la population.

Dans ce contexte, mon premier choix va au Tétras du Canada, et mon deuxième au Mésangeai du Canada. Voilà deux espèces qui respectent à merveille l'ensemble des critères mentionnés, et qui en bonus arborent les termes «du Canada» dans leur nom...!

Et vous, quelle est votre proposition?

Tétras du Canada