mercredi 17 avril 2013

L'éveil du cimetière

Voilà maintenant près de quatre ans que nous avons emménagé dans le secteur de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (Montréal). Le site d'observation d'oiseaux le plus près étant le Repos Saint-François-d'Assise, je prévoyais en faire ma nouvelle «patch» d'observation. Toutefois, après plusieurs randonnées plutôt décevantes, à l'exception de la découverte d'un Gobemoucheron gris-bleu (29 avril 2011), j'avais quelque peu abandonné cet endroit, pour y observer des oiseaux du moins.

Par contre, avec les quelques bons passages migratoires des derniers jours et le peu de temps que j'avais de libre ce matin, j'ai décidé d'y tenter ma chance à nouveau. Bonne décision, puisque ce fut de loin ma meilleure randonnée ornithologique dans ce cimetière. Voici quelques observations dignes d'intérêt :

  • Urubu à tête rouge (3) Mes trois premiers individus observés cette année;
  • Épervier de Cooper (2) Un adulte + un juvénile;
  • Buse à épaulettes (1) Juvénile harcelée par des corneilles. Première observation au cimetière;
  • Pic maculé (3) Mes trois premiers individus de l'année;
  • Faucon émerillon (1) Entendu seulement;
  • Moucherolle phébi (1) Un autre nouvel arrivant;
  • Roitelet à couronne dorée (15) Estimation conservatrice, une bonne journée de migration pour cette espèce;
  • Roitelet à couronne rubis (1) Très discret, est passé presque inaperçu;
  • Grive solitaire (1) Idem;
  • Jaseur boréal (50) Se sont envolés au passage de l'Épervier de Cooper adulte;
  • Bruant hudsonien (12) Toujours étonnant d'entendre cet oiseau chanter au printemps;
  • Junco ardoisé (150) Nombre d'individus très très conservateur, ils étaient partout!;
  • Renard roux (1) C'est en fait en bonne partie à cause de lui que je me suis pointé au cimetière ce matin. Il y a quelques jours, lors d'une promenade avec les enfants, il s'était approché vraiment très près des vélos. Je m'étais donc dit que j'allais revenir avec ma caméra pour voir s'il allait être aussi coopératif. Voyez le résultat :



Certes, on ne parle pas ici du top 25 des meilleurs sites d'observations d'oiseaux du Québec, ni probablement de l'île de Montréal, mais quand même, ça augure bien pour les semaines à venir!