vendredi 1 mars 2013

Vive le printemps!

Il ne faut pas se fier à la tempête de neige des dernières heures, le printemps est bel et bien arrivé!

Vue de ma fenêtre hier matin.

Contrairement à la grande majorité de la population qui célébrera l'arrivée du printemps le 20 mars prochain, le printemps des ornithologues débute aujourd'hui le 1er mars... Plusieurs oiseaux migrateurs vont commencer à revenir de leurs aires d'hivernage dans les prochains jours, soit bien avant l'arrivée «officielle» du printemps. D'autres comme le Goéland à bec cerclé, sont même déjà arrivés. Voici d'ailleurs une liste des espèces qui feront leur apparition avant l'équinoxe du printemps, en fonction de leur date moyenne d'arrivée des 20 dernières années, calculée par monsieur Pierre Bannon.

3 mars - Canard pilet, Carouge à épaulettes
4 mars - Fuligule milouinan
5 mars - Petit Garrot, Quiscale bronzé
7 mars - Oie des neiges, Bernache du Canada, Busard Saint-Martin
8 mars - Harle couronné
9 mars - Pluvier kildir
10 mars - Urubu à tête rouge, Buse à épaulettes, Aigle royal
11 mars - Fuligule à collier
12 mars - Mouette tridactyle
13 mars - Canard chipeau, Canard d'Amérique, Grand Héron
14 mars - Canard branchu
15 mars - Petit Fuligule
19 mars - Merlebleu de l'Est

La date du 1er mars marque aussi la fin de l'avicourse d'hiver. Encore cette année, les ornithologues ont déployé beaucoup d'efforts pour trouver le plus grand nombre d'espèces durant les mois de décembre, janvier et février. Félicitations à Gérard Cyr qui a observé un impressionnant total de 134 espèces, mais félicitations aussi aux quelques 352 participants qui ont bravé les températures souvent froides pour enregistrer des observations et ainsi contribuer à l'acquisition de connaissances sur la distribution hivernale des oiseaux. Certains d'entre eux ont accumulé plus de 200 heures d'observation en 90 jours, ce qui représente une moyenne de près de 3 heures d'observation par jour! C'est d'autant plus impressionnant quand on sait que ce ne sont pas tous des retraités. Il y en a qui ont de bons patrons...! ;)

Côté plus personnel, cette édition de l'avicourse aura été un peu plus décevante pour moi. Alors que je me maintiens habituellement autour de 85-90 espèces, je n'ai pas pu faire mieux que 64 espèces cette année. Évidemment, le fait d'avoir deux très jeunes enfants (7 mois, 2 ans) ajoute une difficulté supplémentaire à cette compétition amicale. Après le travail, les cours de natation ou les épisodes de gastro et de grippe, les périodes de disponibilité pour faire de l'ornitho ont été plutôt rares. D'ailleurs, on le remarque dans le classement de l'avicourse, les jeunes parents sont sous-représentés.

À l'inverse, voir son petit bonhomme de 2 ans dire «Cardinal!» en pointant l'oiseau rouge qui se nourrit de tournesol de l'autre côté de la porte-patio, ça vaut facilement 20-25 espèces supplémentaires! ;)